Autour de Henry Purcell

J.L. Ho, orgue, L. Richardot, soprano – Paris

Date
18 août 2019, 17:00
Âge recommandé
dès 10 ans

Entrée libre, pas de réservation.
Collecte recommandée, prix indicatif: 25.–

Autour de Henry Purcell, avec Lucile Richardot, mezzo soprano et Jean-Luc Ho, orgue.

Jean Luc Ho

Jean Luc Ho a étudié la musique pendant plus de quinze ans. Il se produit aujourd'hui en concert au clavecin, à l'orgue, au clavicorde et en ensemble. Chers et nombreux sont ses amis - facteurs, chercheurs, musiciens, artisans - qui facilitent et inspirent quotidiennement son travail.

Il consacre ses premiers enregistrements en solo à Bach, Couperin, Sweelinck, Byrd (choix de France Musique, Diapason découverte, 5 diapasons, Choc Classica)… Organiste remplaçant de St Germain des Prés à Paris de 2006 à 2016, il est l'un des fondateurs de "L'art de la Fugue", œuvrant à la restauration, l'installation et la valorisation d'un orgue historique castillan de 1768 en l'église de Fresnes (94).

Soutenu par la fondation Royaumont, il enregistre les Partitas de Bach en 2015 et y fonde son ensemble en résidence à partir de 2017. Musicien associé au Festival Bach en Combrailles de 2017 à 2019, il explore grâce aux particularités de l'orgue de Pontaumur la musique germanique du début du XVIIIe et s'y produira en concert avec des œuvres majeures de Bach telles que l'Art de la Fugue, les Variations Goldberg…

Professeur de clavecin de l’école de musique de Franconville (95) de 2004 à 2011, il enseigne maintenant lors de stages ou masterclasses pour EmbarOquement Immédiat, la Fondation Royaumont, l’académie de claviers de Dieppe… Il intervient également depuis plus de 10 ans au musée de la musique - Philharmonie de Paris - pour un public plus large. Jean Luc Ho est claveciniste en résidence à la Fondation Royaumont (2018-2020).

Lucile Richardot

Lucile Richardot a été initiée au chant aux Petits Chanteurs à la Croix de Lorraine d’Epinal, formée à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, puis au CRR de Paris en musique ancienne, elle fonde en 2012 son ensemble, Tictactus, avec deux amis théorbistes.

Du médiéval au contemporain, du concert à la scène, elle chante régulièrement avec des ensembles réputés.

En 2018, elle fait ses débuts au Festival d’Aix dans Dido and Aeneas de Purcell, ainsi qu’au Carnegie Hall de New-York dans des rôles berlioziens avec Sir John Eliot Gardiner, après avoir abordé avec lui les trois opéras de Monteverdi en 2017 dans une inédite tournée européenne qui s’est notamment posée à La Fenice de Venise.

Son premier disque solo, Perpetual Night, paru cette année avec Correspondances chez Harmonia Mundi, a reçu une pluie de récompenses internationales. Une partie de ce programme a été portée à la scène par Samuel Achache, dans le spectacle «Songs».

A l’horizon 2019, 2020 et 2021, se profile la perspective de Das Lied von der Erde de Mahler dans sa version Schoenberg, de l’opéra Serse de Haendel à l’Opéra de Rouen et au Théâtre des Champs-Elysées, et de Pelléas et Mélisande de Debussy.


Présentation de l’orgue Alain